L'exposition consacrée à Louise Bourgeois est relativement indigne de l'institution Beaubourg. Il n'en demeure pas moins le fabuleux talent d'une vieille araignée subtile et malicieuse.

Lire la suite